Articles les plus consultés

jeudi 2 août 2012

Cet été, passez à la lecture numérique

Depuis début juillet, la bibliothèque du Château permet à ses lecteurs d’essayer des liseuses numériques. Nous avons fait le test.
Les bibliothécaires du Château vous proposent des liseuses numériques. Les bibliothécaires du Château vous proposent des liseuses numériques.

Ce n'est qu'un test pour l'instant mais ce pourrait bien devenir à terme un service du réseau des bibliothèques (lire ci-dessous). Trois liseuses numériques sont actuellement à l'essai, à disposition des adhérents. Nous en avons emprunté une pendant une semaine.
Prise en main. Malheureusement, celle que j'ai eue en main est déjà d'une ancienne génération et le bouton de contact est loin d'être évident. Pareillement, la page d'accueil n'est pas vraiment… accueillante et pour voir les livres proposés, il faut aller sur chacune des pages de garde, un peu fastidieux. Pour cet essai, chaque tablette est pourvue de 12 à 15 ouvrages très variés. Si le test est validé, chacun pourrait à terme charger les livres de son choix.
En avant la lecture. Une fois le livre choisi, on peut entamer la lecture. La technologie d'encre numérique – sans le rétro éclairage qui fatigue sur les ordinateurs et tablettes – permet le même confort de lecture que sur un livre traditionnel. On peut aussi adapter la taille du texte et reprendre la lecture au même endroit après un arrêt. Revers de la médaille, il faut absolument un éclairage (lumière naturelle ou lampe) pour lire.
Faible encombrement. En vacances, c'est vraiment un plus. Une quinzaine de livres dans quelques grammes et un objet d'une quinzaine de centimètres, c'est idéal, surtout pour ceux qui prendront l'avion. L'autonomie est aussi très confortable.
Une technologie soumise à ses propres aléas. Comme on peut perdre son livre, on peut perdre aussi sa liseuse. Et sa coûte beaucoup plus cher, 140 € pour celles de la bibliothèque. Et ça peut aussi connaître quelques bugs. C'est ce qui m'est arrivé quand la liseuse a refusé de s'allumer à la 260e page d'un livre qui en comptait 300. Rageant.
En conclusion. C'est vraiment très intéressant mais ça ne convaincra probablement pas les amoureux de l'objet livre. Et pour les autres, mieux vaut malgré tout se munir d'un livre classique en cas de pannes. On ne sait jamais…
en savoir plus
Naintré et Châtellerault seules bibliothèques en test de la Vienne
Le prêt de liseuses numériques s'effectue dans le cadre d'une expérimentation menée par le centre du livre et de lecture en Poitou-Charentes. La communauté d'agglomération du Pays châtelleraudais y participe via ses bibliothèques du Château et de Naintré à partir du 1er août. Trois liseuses sont en prêt dans chaque endroit.
Les tablettes ont déjà été testées par les bibliothécaires mais il a semblé utile d'avoir un retour direct de la part des utilisateurs lambdas. Un questionnaire est fourni en accompagnement à remettre lors du retour de l'appareil. L'expérimentation continuera jusqu'au 31 décembre avant une évaluation puisqu'elle est aussi menée par la bibliothèque départementale des Deux-Sèvres et le réseau communautaire de Parthenay.
Mais même si le test est positif, la location numérique n'est pas encore pour demain. « Il n'y a pour l'instant pas de modèles économiques pour le prêt de livres numériques, explique Mustapha Bouhassoun, coordinateur des bibliothèques. L'expérimentation est tolérée mais des discussions doivent avoir lieu au niveau national pour fixer notamment le prix d'un livre numérique destiné au prêt. »
Une chose est sûre, vu le coût, la bibliothèque ne prêtera sûrement pas à terme de liseuses mais seulement des livres numériques.
Laurent Gaudens

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire